scr5b.pngL’objectif global de ce projet était de mettre en oeuvre une visualisation de terrains définis à partir de cartes de hauteur (height map). Il s’agit en effet du moyen le plus courant pour définir un terrain géographique. Le but était de pouvoir réaliser cette visualisation en temps réel sur de vastes étendues de terrain extrêmement détaillées.

La technique que nous avons adoptĂ©e et mise en oeuvre dans ce projet s’appelle “Geometrical Mipmapping” et a Ă©tĂ© introduite en 2000 par Willem H. Boer [DeBoer00]. Nous avons adaptĂ© cette technique pour en rĂ©aliser une mise en oeuvre optimale et totalement accĂ©lĂ©rĂ©e sur matĂ©riel graphique. Nous avons Ă©galement dĂ©veloppĂ© un mĂ©canisme efficace de partitionnement de l’espace et de chargement dynamique de donnĂ©es et avons Ă©galement Ă©tendu l’algorithme avec un mĂ©canisme de GĂ©omorphing matĂ©riel.

geomipmap3Le géomorphing permet d’effectuer une transition progressive entre les maillages qui élimine le phénomène d’apparition et de disparition brusque de polygones et permet ainsi d’augmenter le taux d’erreur à l’écran sans perte de qualité visuelle.

Les structures et algorithmes mis en place permettent déjà de visualiser de manière très efficaces de relativement grandes étendues de terrain. Nous avons en effet réussi à explorer unesurface d’environ 400 000 Km², définie par une table de hauteur de 36 060 025 points (6005²) répartie dans 25 fichiers de manière interactive. Ce test a été réalisé sous Linux sur un Athlon 643400+ équipé d’1 Go de RAM et d’une GeForce 6800 GT.

Ce projet a été réalisé avec Béatrice Frey, une autre étudiante de l’UTBM.

Rapport de projet: